Fondée en 1344, Montrevel s’est développée autour d’une maison forte appartenant à la famille de la Baume-Montrevel et de son illustre représentant, Etienne II dit le Galois de la Baume.

Elevé à la cour du Comte de Savoie, Etienne II dit le Galois de la Baume développa un talent militaire reconnu. Il fut placé au service du roi de France en 1330, puis devint ambassadeur auprès du pape Benoît XII. Grâce à ses nombreux services, il reçut des terres et titres. Il décida alors de faire de la terre de Montrevel la base de son lignage. Marié à Alix de Châtillon, héritière du chevalier Renaud de Châtillon, Seigneur de Montrevel, Etienne II fut à l’origine d’une longue descendance. Les Comtes de Montrevel se succédèrent jusqu’en 1794, date de la mort du 14e et dernier représentant.

Rattachée à la France en 1601

Depuis 1601, après la fin de la guerre franco-savoyarde, Montrevel, qui faisait partie des États de Savoie, appartient à la France. Par la suite, elle sera intégrée à la province de Bourgogne. Lors de la naissance des départements à la Révolution française, Montrevel est intégrée au département de l’Ain.

Une ville de commerces

Bien située à la croisée des chemins entre la route de Paris venant dans les Alpes et la route d’Auvergne, sur un axe entre Mâcon et l’Allemagne, Montrevel fut historiquement une ville de commerces, plutôt bourgeoise, qui connut une expansion importante.

A l’opposé, Cuet (lieu de naissance de l’illustre Saint Pierre de Chanel) et son église rassemblaient les laboureurs, les artisans de la terre. Les rivalités entre les deux paroisses de Montrevel et de Cuet se transformèrent en conflit d’influence. La paroisse de Cuet perdit finalement son curé à la Révolution et devient alors un hameau de Montrevel.

Montrevel-en-Bresse est une véritable ville à la campagne, qui a su au fil du temps développer de nombreux services publics et une offre commerciale importante.

Du district à la Communauté d’agglomération

En 1965, Louis Jannel, maire de Montrevel, propose de créer le district de Montrevel, dont le siège se situe sur la commune. Ce district est transformé en communauté de communes de Montrevel-en-Bresse en 2002. Le 1er janvier 2017, suite la fusion des intercommunalités du bassin de Bourg-en-Bresse, la communauté de communes de Montrevel-en-Bresse rejoint la communauté d’agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse.

La commune de Montrevel-en-Bresse compte près de 2 500 habitants dans un bassin de vie d’environ 5 000 habitants.

Des origines du nom…

Montrevel signifie « mont aux fortifications résistantes, difficile à soumettre ». Le complément « en-Bresse »  a été ajouté en 1955. Les habitants de Montrevel-en-Bresse s’appellent les Montrevellois et les Montrevelloises.