Les deux écoles de Montrevel-en-Bresse ont fait l’objet d’une vaste opération de restructuration-extension. Après l’école élémentaire en septembre 2017, une école maternelle « comme neuve » ouvre ses portes à la rentrée 2018. Le coût global de l’opération s’élève à près de 5 millions d’euros TTC.

Vétustes, les deux écoles ne répondaient plus aux attentes des enseignants et des élèves. Une mise aux normes de sécurité et d’accessibilité s’imposait aussi. A l’issue d’une réflexion associant l’ensemble des acteurs éducatifs, le conseil municipal a décidé en 2015 le lancement d’une réhabilitation lourde des deux bâtiments. La restructuration des écoles a été confiée au cabinet d’architectes STUDIO PYC (Lyon). La SEMCODA, maître d’ouvrage délégué, a accompagné la commune dans la conduite de l’opération.

Des écoles aux espaces optimisés, fonctionnels et agréables

Le bâtiment principal de l’école élémentaire a été restructuré et rénové. Au rez-de-chaussée et au premier étage, il accueille :

  • 6 salles de classe (l’école élémentaire compte aujourd’hui 5 classes),
  • une bibliothèque,
  • un bureau de direction et une salle des maîtres,
  • des bureaux dédiés aux services du RASED et de la Santé scolaire,
  • une salle partagée dite « atelier ».

Le préau, les sanitaires enfants et divers locaux (vélos, rangement, déchets) ont été aménagés dans le prolongement de l’école, rue Charrière basse.

A noter ! L’Inspection de l’Education nationale, circonscription Bresse, a fait part de son souhait d’emménager au second étage de l’école élémentaire. L’aménagement des bureaux aura lieu au cours de l’année 2018-2019, pour une arrivée de l’Inspecteur de l’Education nationale et de ses 4 collaborateurs à la rentrée 2019.

A l’école maternelle, les 3 salles de classe, la salle de repos et la salle de motricité ont été réhabilitées. Le hall d’accueil, agrandi, ouvre sur le bureau de direction, une buanderie et un local rangement.  Une salle des maîtres et une salle dite « atelier » ont été créées. La cour a été réaménagée et le préau, remplacé. Des études géotechniques avaient mis en évidence la nécessité de consolider la structure du bâtiment. Ceci a été réalisé au démarrage du chantier.

En complément de cette réhabilitation lourde des bâtiments, les deux écoles ont bénéficié de nouveaux matériels et équipements pédagogiques :

  • les 5 classes de l’école élémentaire ont été équipées en vidéoprojecteurs interactifs.
  • le mobilier de l’école maternelle a été entièrement renouvelé ; de nouveaux jeux seront installés dans la cour.

Les vidéoprojecteurs interactifs et le mobilier sont financièrement pris en charge par le SIVOM Jayat-Malafretaz-Montrevel.

De nouvelles salles, à usage scolaire, périscolaire et associatif

Un nouveau bâtiment a été construit en extension de l’école élémentaire. Il offre :

  • une salle multi-activités de 120 m2,
  • une salle informatique comptant 13 postes informatiques, pouvant accueillir une classe entière.

Ces salles sont mises à disposition des écoles, des activités périscolaires, du centre de loisirs intercommunal et des associations.

Accessibilité, espaces extérieurs et économies d’énergie

Les deux écoles et les salles mutualisées sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Les espaces extérieurs ont été requalifiés. Un large mail piéton, aménagé le long de la rue Charrière basse, facilite et sécurise l’accès aux écoles.

Une chaufferie gaz à condensation a été installée au sein de l’école élémentaire. Elle dessert les deux écoles, le restaurant scolaire et les salles mutualisées. La mise en service de cette nouvelle chaudière, le changement des menuiseries et le renforcement de l’isolation contribueront à diminuer les consommations d’énergie.

Un investissement de près de 5 millions d’euros TTC

Le coût global de l’opération s’élève à près de 5 millions d’euros TTC :

  • 3,8 millions d’euros TTC pour l’école élémentaire et les salles mutualisées,
  • 1,1 million d’euros TTC pour l’école maternelle.

L’opération bénéficie de subventions de l’Etat (pour les deux écoles, 616 000 euros) et du Département de l’Ain (pour l’école maternelle, 150 000 euros).